E-commerce : Comment augmenter ses ventes durablement

e-commerce : augmentez vos ventes durablement
Table des matières

Un e-commerce a besoin de trafic régulier et qualifié pour susciter des ventes. La publicité en ligne Google Ads et Facebook Ads peut vous y aider. Mais pour augmenter vos ventes durablement, l’expérience que vous offrez à l’internaute reste le plus importante pour convertir. La rétention de vos visiteurs et leur satisfaction demeurent le cœur de votre préoccupation. La conversion se produit lorsque le parcours d’achat est suffisamment optimisé pour qu’un prospect soit pleinement rassuré et convaincu de faire confiance à votre site web. Voyons dans cet article comment rendre votre commerce en ligne attractif :

Entretenir un blog sur son site e-commerce pour intensifier le trafic

 

Le blogging est salutaire pour votre site e-commerce. Appelez cette rubrique News, Actu, Tips, Astuces, ou mieux encore, soyez créatif. Mais publiez du contenu à intervalle régulier ! 

C’est l’occasion de parler d’un ou de plusieurs produits, d’expliquer dans quelles circonstances l’utiliser ou faire référence à ses origines. Cet article doit proposer un lien qui renvoie à votre page produit ou catégorie. Vous concevez ainsi un flux et une expérience pour votre visiteur.

 

Ces textes répondent aux exigences des moteurs de recherche et de cette façon, ils deviennent de nouvelles portes d’entrée sur votre site. Vous attirez une audience qualifiée sur vos pages web en délivrant un contenu à forte valeur, c’est de l’inbound marketing.

 

La rédaction SEO prend du temps, c’est vrai, mais vous pouvez faire appel à un rédacteur professionnel et déléguez cette tâche. 

Ce contenu de qualité, analysé par les robots Google, donne de la pertinence à votre site et permettra, à moyen terme, de le faire remonter dans la SERP.

Écrire au moins deux textes par semaine semble nécessaire pour atteindre un bon positionnement.

 

Un blog offre la possibilité d’aller plus loin par rapport aux pages produits : proposer un univers, une voix, développer votre identité de marque, etc. Imaginez un site de vente de voyages sans blog pour vous mettre l’eau à la bouche… I-M-P-O-S-S-I-B-L-E

⇒ Besoin d’aide pour la création de contenus de qualité ?

e-commerce augmenter ses ventes durablement grâce au blogging

Créer une newsletter pour fidéliser les visiteurs de son e-shop

La newsletter, c’est un peu une carte postale adressée à un ami. En général, la personne qui la reçoit s’est inscrite sur votre liste de son plein gré. Chérissez la et envoyez lui des messages de qualité concernant votre marque 😉.

Le principe de la newsletter est de « faire coucou » à son audience. Dites que vous existez, ce que vous proposez ce mois-ci, ce qui vous a inspiré, etc. Le contenu doit rester bref, contrairement au blog, de 200 à 500 mots apparaissent suffisants pour les deux parties. Pour garder l’attention de votre lecteur, des newsletters trop longues sont à proscrire. 

Vous pouvez choisir des infographies sympas pour faire passer votre message. L’astuce du temps de lecture indiqué en haut de l’e-mail est aussi très agréable 😉 . 

La newsletter est un bon moyen pour que votre audience ne vous oublie pas. Une piqûre de rappel, tous les 15 jours, permet d’être présent dans l’écosystème de consommation de votre prospect. 

 

Elaborer une séquence d’e-mails marketing pour promouvoir un produit

Grâce à un blog bien fourni en articles de qualités et à une newsletter rafraîchissante, vous avez fait grandir votre liste de contacts. Vous pouvez alors organiser une séquence d’e-mails marketing, pour mettre en avant une offre spéciale. C’est une part importante de toute stratégie de marketing digital.

Une séquence de mails peut se réaliser en 3, 5 ou 7 messages. À vous de définir le tempo. Mais presser votre lecteur mènera à l’échec. La confiance s’établit sur le long terme. L’utilisation du numérique ne change rien au fait que nous sommes des êtres humains derrière nos claviers. 

Ces séquences mettent en lumière un produit qui répond à un problème. Dans les premiers messages, le problème que votre produit résout est développé. Ensuite, les bénéfices de ce dernier se dévoilent et enfin le message final : l’offre spéciale. Autrement dit, le lecteur et son problème occupent une grande partie de ces messages. L’idée première est de créer un effet miroir afin qu’il adhère à votre discours et se sente reconnu. Si ce travail est bien réalisé, le prospect continuera de lire vos messages jusqu’au dernier 😊.

L’empathie est primordiale, se mettre dans les chaussures de votre client idéal établira une connexion. Les acheteurs ont besoin de se sentir uniques et compris.

Plusieurs outils existent pour composer une séquence mails qui décoiffe :

  • Lemlist : intuitif et parfait pour le cold emailing également ;
  • Sendinblue : complet et prix attractif ;
  • activcampaign : puissant et multicanal.

Ces outils d’automation vous laissent le choix de réaliser des tests AB sur l’objet, par exemple, de votre e-mail marketing.

Poser une question à vos lecteurs dans ce type de message est très instructif. Vous serez surpris du nombre de réponses.

Les retours de ces campagnes reflètent les besoins de vos clients et sont une mine d’information pour votre e-commerce. Lemlist vous donne plusieurs KPI simples à analyser pour aller toucher au mieux votre cible. 

Revoir la hiérarchie visuelle de son commerce en ligne pour une meilleure expérience utilisateur

Le design et la hiérarchie visuelle de votre site e-commerce représente la base d’une expérience utilisateur réussie. Mélanger des couleurs criardes, une police grasse et très stylisée et trop d’appels à l’action perdront le visiteur dans les 3 secondes. Le taux de rebond va s’alarmer. 

La hiérarchie visuelle sert à diriger l’internaute vers les points chauds de votre page web. Priorisez les messages par ordre d’importance. Que voulez-vous que retienne votre prospect en arrivant sur votre page d’accueil ? Certainement, votre promesse ! C’est donc celle-ci qui sera mise en avant.

S’inspirer de l’image de la pyramide peut s’avérer utile pour prioriser. Encore une fois, se mettre à la place de son audience est majeur. Quand pour le commerçant, il est urgent de voir le panier se remplir, pour le visiteur, c’est de trouver les avantages de cette paire de runnings par exemple. Trop grossir les CTA ne sert donc à rien, mais les bénéfices du produit oui !

La clarté et la lisibilité d’une page passent souvent par un élagage. À trop vouloir en dire, on devient inaudible. L’espace négatif ou espace blanc est de mise. Il évite une surcharge de renseignements à digérer pour le visiteur et expose ce qui doit l’être.

La hiérarchie visuelle tient compte de la forme du F, qui retranscrit la dynamique de l’œil humain sur une page. Les informations déterminantes se présentent en haut de page et sur la gauche.

Les couleurs apportent du contraste, et se limitent à une palette chromatique ou jusqu’à 3 teintes différentes. Leurs intensités (foncées ou claires) importent également.

Un professionnel de l’UX design sait comment jouer sur ces valeurs. L’expérience utilisateur est son moteur. Plus c’est fluide plus le visiteur restera sur le site web. Le taux de rebond fond et la rétention permet d’augmenter les conversions 😊.

e-commerce comment augmenter les ventes grâce à une hierarchie visuelle percutante

Introduire des éléments de réassurance pour instaurer un climat de confiance avec ses prospects et augmenter ses ventes durablement

Vendre en ligne requiert d’avoir préalablement montré sa crédibilité aux internautes. Les éléments de réassurance apparaissent accessibles sur la page d’accueil et tout au long du parcours d’achat. Le visiteur ne doit pas les chercher. Voyons les composantes indispensables pour un site web fiable :

  • Des CGU en bonne et due forme ;
  • Des mentions légales à jour avec les identités des responsables du e-commerce ;
  • L’adresse de la société ;
  • Des avis clients authentiques (Google, Truspilot, avis vérifiés…) ;
  • Une page à propos relatant les valeurs de l’entreprise ;
  • Un numéro de téléphone visible sur chaque page rappelant ainsi la disponibilité physique du commerçant en cas de doute ;
  • Un chat box éventuellement.

Ces éléments prouvent l’existence de votre entreprise, la disponibilité d’une équipe dédiée et la qualité de votre business en ligne grâce aux retours des autres utilisateurs. 

Autrement dit, il faut montrer patte blanche ! Rassurer le visiteur et instaurer un climat de confiance sont prioritaires pour améliorer le taux de conversion d’un e-commerce.

Questionner ses utilisateurs pour s’améliorer et engager sa communauté

Nous l’avons vu plus haut dans les séquences de mails marketing, interroger son audience représente le feedback le plus constructif. Les mini sondages, 5 questions maximum, envoyées à tous les acheteurs de votre site pour connaître leur ressenti, deviennent très populaires.

Faire participer votre communauté à l’amélioration de vos prestations est souvent très bien perçu par les internautes. Ils aiment qu’on les écoute. Vous ne trouverez pas de meilleure inspiration que leurs réponses.

Ces retours vous amèneront des données essentielles pour optimiser vos ventes.

Un formulaire de satisfaction peut s’orienter sur un produit spécifique, mais aussi sur une étape exacte du tunnel de vente. À vous de diriger vos interrogations précisément suivant l’axe de perfection souhaité.

Choisir un système de notation par nombre d’étoiles pour fournir une réponse est une solution ludique. Enfin, laisser la possibilité à l’internaute de s’exprimer librement dans la dernière question semble une bonne technique pour une analyse efficace.

e-commerce augmenter ses ventes durablement

Vérifier l’étape paiement pour faciliter le parcours d’achat

 

L’étape de la carte bleue ne doit pas être négligée. Si l’acheteur a de la peine à passer toutes les phases de la création de compte, beaucoup se décourageront. Cette étape doit être fluide et très explicite, la lisibilité est l’enjeu numéro 1. Aucune distraction ne doit perturber votre client. Personne n’a envie de perdre 10 minutes à taper ces chiffres de CB ou de faire des aller-retours entre les cases NOM et Prénom. 

 

La clé est de tester cette interface. Utiliser un logiciel qui enregistre les sessions aide grandement à évaluer les points sensibles de votre page de paiement. En voici 2 intéressants :

  • Hotjar
  • Smartlook

Maintenant à vous de juger si cette étape cruciale est fluide ou si quelques accrocs persistent.

augmenter durablement les ventes de son e-commerce

Améliorer le SEO et le copywriting d’un e-commerce pour optimiser le trafic et les conversions

 

Le contenu rédactionnel de votre site peut faire toute la différence avec vos prospects et vos concurrents. Au début de cet article, nous avons vu l’importance du blog pour un e-commerce, mais les pages fixes peuvent aussi être optimisées.

Voici les pages fixes d’un e-commerce :

  • la page d’accueil ;
  • les pages catégories ;
  • la page à propos.

 

Des textes optimisés pour les robots Google vont permettre au site de se positionner rapidement dans la SERP en fonction d’une requête clé. L’analyse du secteur dans lequel vous exercez et de votre concurrence, donne des informations sur le besoin du consommateur et comment y répondre : quel mot précis employer.

 

Le balisage Hn des pages dans un ordre logique est essentiel et s’accompagne de quelques paragraphes bien rédigés pour un référencement naturel aux petits oignons.

 

Les visiteurs se trouvent ainsi face à un discours de marques qui s’inscrit dans un domaine défini.

Un site qui présente uniquement des produits par des images, un descriptif produit vague et un prix ne fonctionnera pas. L’écrit est essentiel, il matérialise le lien entre vous et votre prospect. 

 

Le SEO désigne un ensemble de techniques pour obtenir un bon référencement sur la page des résultats de recherche et acquérir du trafic qualifié. Le copywriting s’occupe de séduire, de convaincre le visiteur de passer à l’action. Ce type d’écriture s’utilise notamment dans les fiches produits, les landing pages et également dans les e-mails marketing ! C’est un levier puissant de conversion, il fait partie intégrante d’une stratégie de marketing digital.

 

Poster régulièrement sur les réseaux sociaux pour renforcer les liens avec sa communauté

 

Les réseaux sociaux, exigeants et chronophages, deviennent indispensables pour votre e-réputation. Une page Facebook entretenue avec des publications postées régulièrement participe à votre notoriété et à la confiance qu’un internaute peut avoir dans votre enseigne. Alimenter cette page grâce aux articles publiés sur votre blog est tout indiqué.

C’est aussi l’occasion d’engager la conversation avec vos followers, et pourquoi pas de proposer des concours avec des lots à gagner. Tout le monde en raffole ! Avec ce genre d’initiative, la fidélisation et l’engagement suivent. La clé réside dans la régularité.

 

Les influenceurs jouent un rôle non-négligeable dans la promotion de marque. C’est un levier d’acquisition à employer sans complexe. Une collaboration génère du trafic sur vos réseaux et votre site et alimente ainsi les algorithmes.

 

La plateforme Facebook permet de vendre, grâce à un ciblage précis et bien entendu à une communauté suffisante déjà établie.

« En moyenne, les entreprises qui font du social selling génèrent 45 % de ventes en plus que celles qui ne vendent pas sur les réseaux sociaux » source orson.io

 

Proposer up-sell et cross-sell pour faire monter le panier moyen

 

Très simplement, un up-sell est une suggestion de montée en gamme ou en quantité. Le cross-sell est une vente additionnelle. 

 

Tous les commerces suivent ces principes de base, et les structures de site web le proposent également. Ce sont des astuces à ne pas manquer lorsque vous remplissez votre boutique en ligne. Présenter des liens entre les produits, c’est aussi bien informer l’acheteur et lui éviter une commande ultérieure et des frais de port supplémentaires. 

 

Si vous vendez une affiche, dès lors que l’internaute consulte la fiche produit, une suggestion du cadre adapté doit apparaître. Le client n’a pas à chercher, la solution est toute trouvée. Voilà un exemple de cross-selling.

Pour un up-sell, l’idée de 3 offres s’emploie aisément. La proposition intermédiaire est souvent la plus prisée.

 

Les deux cas permettent l’augmentation du panier moyen et donc du chiffre d’affaires. Ces propositions peuvent arriver à différents moments dans le tunnel de vente. Là encore, la meilleure solution est de faire des tests pour découvrir l’étape la plus propice à un engagement supérieur de votre client.

e-commerce : comment augmenter ses ventes durablement grâce à l'up-selling

Ces pratiques, pour accroître les conversions de votre e-commerce sont à renouveler régulièrement. Le web évolue constamment et s’ajuster aux nouveautés permet à votre site de vente de ne pas perdre en visibilité. Le commerce en ligne répond aux mêmes exigences que le commerce physique : s’adapter à sa clientèle, faire preuve d’empathie et de disponibilité. Le chiffre d’affaires dépend d’une bonne relation client. La stratégie d’inbound marketing est à coupler à de la publicité sur les réseaux sociaux afin d’obtenir une croissance sur le long terme.

Partagez cet article

Facebook
LinkedIn
Twitter
Email

Pour poursuivre votre lecture