Écologie numérique, évitons le désastre.

écologie numérique,green it
Table des matières
La pollution informatique, les gaz à effet de serre, la comparaison avec les pets de vache… Vous en avez vaguement entendu parler lors d’une pause-café avec Jean Claude et un peu sur le ton de la blague ?

C’est sûr, les articles sur le sujet sont indigestes, donc vous avez passé les détails et pour finir vous avez oublié l’essentiel.

Normal.

Je vais vous aider à y voir plus clair en 2 coups de cuillère à pot. Parce que moi aussi j’aime quand on va droit au but et que l’information que je consomme puisse réellement me servir.

Le numérique écologique

écologie numérique,green it

Ce que l’on ne voit pas n’existe pas. Le drame est là, personne ne voit ces centrales avec ces serveurs (comme celui d’OVH qui a brulé récemment…), la chaleur qui s’en dégage… Et personne ne voit les gaz à effet de serre ou le CO2.

Pour TOUTES nos activités sur internet, nous avons besoin de serveurs (des énormes ordinateurs qui chauffent dans des bâtiments climatisés dédiés). Ils stockent vos contenus multimédias et permettent les échanges de données.

Ces serveurs ne fonctionnent pas grâce à l’opération du Saint-Esprit, mais bien grâce à l’électricité et diverses énergies qui ont permis leur conception. Ces petits monstres en consomment beaucoup, 24/7, et se multiplient à mesure que nos activités grandissent sur le Web.

Donc nos flux numériques polluent !

Quelques chiffres sur la pollution numérique méritent d’être connus :

               – 10kg de CO2 / an pour chaque utilisateur du moteur de recherche GOOGLE

               – 177 tonnes de CO2 / an émis par un utilisateur YouTube en regardant des vidéos.

               – 4,1 milliards d’utilisateurs se bousculent sur la toile (faites le calcul avec YouTube…)

               – 4% des gaz à effet de serre émis par le numérique mondial

Alors on vous envoie la facture par courrier ou par email ? 😀 C’est kif kif : Ecosia (moteur de recherche eco-friendly) plante des arbres au rythme des recherches tapées dans sa barre.

écologie numérique,green it

Les bonnes pratiques numériques pour vous :

Bonne nouvelle ! Il y a plein d’alternatives pour faire attention à son impact environnemental sur le net.

 Alors on s’y met ?

  • Tester votre site pour voir son impact écologique :

               –ecoindex.fr

               –websitecarbon.com

Ok, et maintenant, on fait quoi ?

Vous appelez Aloha Web qui saura alléger votre site. C’est bon pour la planète et pour vos utilisateurs. Un site plus rapide avec une navigation simple est à privilégier.

  • Réduisez votre consommation d’email, limiter les pièces jointes trop lourdes ou trop nombreuses, adoptez we transfer ! 😉
  • Pensez à faire le ménage dans votre boite email c’est aussi un geste écolo ! Il n’y a pas de petit engagement 😉.
  • Arrêtez avec le « cloud »

Les allées et venues incessantes demandent des ressources, demandez-vous si ça vaut le coup. Probablement que non dans 90% des cas ! Pour le stockage de vos fichiers, photos, documents de travail, un disque dur externe !!!

  • Limitez vos visionnages de vidéo en ligne (oui même Netflix 😥)
  • Utilisez un moteur de recherche écologique comme Ecosia ou Lilo 🌱.

Vous avez l’impression de revenir en arrière ? Pas du tout, vous sauvez la planète, et ça, c’est « So 2021 ! » 

C’est simple je vous l’ai dit. Du ménage, we transfer, un disque dur externe, un petit lien pour contrôler votre site, et on l’allège si besoin.

Voilà comment commencer à moins polluer ! 😉

Mais que font les « Grands » du numérique ?

Oui je comprends c’est toujours appréciable et motivant de voir si tout le monde s’y met.

Plusieurs initiatives sont en cours, je vous en donne un extrait.

  • Facebook a déplacé certains de ses serveurs en Suède, la climatisation naturelle ça a du bon ! Bienvenu au «Free cooling»
  • Des data centers qui chauffent la piscine de la Butte-aux-Cailles, une eau à 27° !
  • Le label numérique responsable fait son apparition et devinez qui l’obtient ? La Bretagne !

Ces changements pour une écologie numérique sont au cœur du monde digital. Beaucoup de travaux sont réalisés pour améliorer nos pratiques informatiques.  Des acteurs majeurs tels que Green IT et WWF France ont rédigé en 2018 un livre blanc sur « 26 actions concrètes pour faire converger numérique et écologie » à destination des  pouvoirs publics.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », vous la connaissez n’est-ce pas ?!🧙‍♂️ Rabelais nous avait prévenu.

Partagez cet article

Facebook
LinkedIn
Twitter
Email

Vous avez apprécié votre lecture ? Vous avez des questions ?

Pour poursuivre votre lecture